Devenir auto entrepreneur

Comment devenir auto entrepreneur ?

Une initiative très en vogue depuis quelques années est l’auto-entreprise. Il s’agit en effet, d’un moyen très courant aujourd’hui d’avoir un emploi. Créer sa propre entreprise se révèle comme le chemin de la stabilité, de l’indépendance et de la liberté dans le travail. L’auto emploi est simple et constitue un excellent choix pour se faire parfois un complément de revenu. Mais, cette simplicité ne transparaît que dans l’apparence car devenir auto entrepreneur n’est pas aussi facile que ça. Le monde de la micro entreprise peut vous réserver de bonnes comme de mauvaises surprises. Pour cela il faut avoir une expérience ou prendre des conseils auprès de personnes expérimentées dans le domaine. Voici quelques suggestions qui vous seront utiles dans vos ambitions de devenir auto entrepreneur.

Faire la déclaration de la micro-entreprise

Administrativement et juridiquement, devenir auto entrepreneur est plus facile que vous le croyez. Avec des démarches très simples et rapides, vous pouvez donner un statut juridique à votre entreprise. Il suffira de faire une déclaration auprès des structures d’Etat en charge de la gestion et du contrôle des Petites et Moyennes Entreprises (PME). Elles vous préciseront les taxes dont vous devez vous acquitter et les documents constituant le dossier à déposer pour la reconnaissance légale de votre entreprise. Dans certains cas, pour des activités concernant des secteurs moins libéraux, il faut en plus justifier que vous avez le niveau suffisant et la qualification nécessaire pour exercer dans le secteur. La plupart des autos entrepreneurs se font enregistrer à la Chambre de Commerce et de l’Industrie pour une activité commerciale ou à la Chambre des métiers et de l’artisanat pour des activités artisanales ou commerciales.

Choisir le régime fiscal et social adapté à vos besoins

Après la déclaration auprès des autorités légales et l’inscription à la chambre nationale de votre secteur d’activité, vous-vous soumettez immédiatement au régime fiscal et social régissant votre domaine d’activité. Vous pouvez choisir le type de prélèvement que vous souhaitez qu’on pratique sur vos revenus et celui de vos éventuels employés. Quant à votre régime social, votre statut de micro entrepreneur vous affilie immédiatement à une sécurité sociale indépendante. Cette option pourrait être améliorée en certains points comme celui vous assurant un revenu à la retraite. Ce service est adapté pour vous offrir plus de simplicité en tant que auto employeur.

Solliciter de l’aide auprès de personnes expérimentées

Pour améliorer vos compétences et vos connaissances en création d’entreprise, vous pouvez solliciter plusieurs aides, notamment celles de la Chambre de l’artisanat et de la Chambre du commerce et de l’industrie. A la Chambre de l’artisanat, vous pourriez participer aux réunions d’informations sur toutes les activités du secteur de votre choix. La participation à ces réunions est gratuite et elles sont destinées à spécifier ce que c’est qu’être auto entrepreneur. Vous pourrez y rencontrer des personnes plus expérimentées et des spécialistes du domaine. Il y’a aussi des stages de préparations qui sont eux payants et vous aideront à mieux définir votre projet et à en évaluer la rentabilité avant que vous ne commencez.

A la Chambre du commerce, ce sont plutôt des aides personnalisées ou collectives. Des accompagnements vous sont offerts pour que vous formalisiez votre projet avant de le réaliser. Ces aides et accompagnements peuvent être payants ou gratuits. Cela dépend du contenu du module de la formation et de sa durée. Il y’a aussi l’aide des structures ministérielles en charge des PME. Ces structures peuvent vous accorder des microcrédits et des micro-assurances pour vous aider financièrement et sont capables de vous organiser des formations gratuites avec des experts en auto emploi.

Etre libre de vos mouvements tout en gagnant de l’argent est votre souhait, alors vous devrez opter pour l’auto entreprise. Créer sa propre entreprise est le moyen de se garantir un revenu stable et durable. Mais, pour avoir une micro entreprise à l’abri de toute mauvaise surprise il faut prendre les bonnes décisions avant, pendant et après sa création.